La lumière virtuelle dans le domaine des arts numériques

En 1999 je recevais, avec la bande vidéo A-Light, une mention honorable au concours Ars Electronica. Cette pièce a constitué l’amorce d’une longue collaboration avec le compositeur Alain Thibault. C’est ainsi que, dans le cadre du duo PURFORM, nous avons réalisé un cycle d’oeuvres caractérisées de des expériences sensorielle audiovisuelles fusionnant l’image et le son. En 2007, le projet de vidéo panoramique After Dark portait sur la spatialisation de patterns lumineux en constante mutation. Le projet White Box, réalisé en 2010, portait sur l’usage du noir vidéo comme élément formel pour la construction d’une expérience transposée sur de multiples dispositifs de diffusion. En 2003, avec le projet Monochrome Bleu, j’ai débuté une démarche individuelle de composition audiovisuelle. Ce projet a initié une réflexion sur l’influence de la couleur sur l’espace de diffusion. J’ai récemment poursuivi cette démarche par la réalisation de deux projets : Tempêtes (2012) et Nuée | Swarm (2015). Cette communication consiste en une remise en contexte de mes travaux sur la lumière vidéo en relation avec différentes expérimentations réalisées par des artistes de la communauté de la performance A/V tels que Ryoji Ikeda, Granular Synthésis, Kurt Hentschlager, Joanie Lemercier, Mathieu LeSourd, Matthew Biederman, Robert Henke, Chris Salter, UVA United Visual Artists, Edwin Van Der Heide etc. Il est nottament question de l’utilisation de la lumière dans le domaine de la performance A/V. En fait, de la projection architecturale en passant par les installations in situ jusqu’aux dispositifs 360°, il s’agit de mieux saisir les raisons de la fascination des artistes pour l’usage formel de lumière. Comment ces artistes utilisent-ils la lumière? Comment s’articulent les différentes dimensions technologiques, sensorielles et symboliques de la lumière dans le domaine de la performance A/V et de l’art numérique?


Yan Breuleux is a professor at the École des arts numériques, de l’animation et du design
Montréal (NAD), he’s also a researcher and practitioner in the field of visual music for immersive display. For ten years, he has collaborated with musicians and composers to create multi-screen, panoramic, and hemispherical pieces. Since 1998, in the PURFORM duo with the composer Alain Thibault, he created strong sensorial A/V performances.

Yan Breuleux graduated with a Bachelor of Visual Arts and a Master of Industrial Design
(M.Sc.A) and a doctorate in composition in the Faculty of Music at the University of Montreal.
Yan Breuleux is a professor at the École des arts numériques, de l’animation et du design
Montréal (NAD), he’s also a researcher and practitioner in the field of visual music for immersive display. For ten years he has collaborated with musicians and composers to create multi-screen, panoramic, and hemispherical pieces. His works have been broadcast at the BFI, London (2015); Transmediale Festival in Berlin (1999, 2004); ISEA in Paris (2000) and Japan (2002); Dissonanze in Rome (2003) and Lille (2004); Scopitone in Nantes (2009); and the Nemo Festival in Paris (2010). Following the project Black Box he served as codesign and project management artist for Museums Nature of Montreal and the Society of Arts and Technology. Breuleux has collaborated with the duo PurForm and composer Alain Thibault. He’s most recent works explore the relationship between narrative content and immersives displays in Game Art and A/V installations.